If you need a more accessible version of this website, click this button on the right. Switch to Accessible Site

WARNING

You are using an outdated browser. Please upgrade your browser to improve your experience.

Close [x]

Suivez-nous et restez à jour!

English

Panleucopénie

La Panleucopénie, ou distemper félin, est une maladie virale hautement contagieuse des chatons et des chats adultes causée par le parvovirus félin. Elle est appelée la panleucopénie parce qu'elle affecte la moelle osseuse et cause la diminution du nombre de globules blancs dans le sang. Elle est relativement fréquente chez les chats non vaccinés et est souvent mortelle, surtout chez les jeunes chatons. On l'appelle aussi distemper félin, mais en fait, c'est un virus différent de la maladie de Carré et provoque des symptômes différents.

Les premiers symptômes de la Panleucopénie sont la léthargie et la perte d'appétit, puis on assiste à une progression rapide vers des diarrhées sévères parfois sanglantes et des vomissements. Ces signes sont très similaires à d'autres maladies, certaines sérieuses, d'autres moins. Par conséquent, si des comportements anormaux ou de signes de la maladie sont observés, il est important de faire examiner votre animal par votre vétérinaire dès que possible. Un diagnostic de Panleucopénie est suspecté s'il y a présence de vomissements et de diarrhées combinés avec un faible taux de globules blancs dans le sang. Le diagnostic est confirmé lorsque le virus est détecté dans le sang ou les selles.

Un autre syndrome associé au virus de panleukopenie peut se produire quand un chat plus à risque, une femelle enceinte ou un nouveau-né, est exposé. Les chatons peuvent avoir des dommages permanents au cervelet, une démarche non coordonnée et une queue relevée. La rétine peut également être atteinte. Malgré ces symptômes, ils restent alertes et agissent normalement.

L'infection survient lorsque les chats non vaccinés entrent en contact avec le virus, ce qui peut se faire par contact avec du sang, de l'urine, des matières fécales, des sécrétions nasales ou encore les puces d'un chat infecté. Nous-mêmes, si nous manipulons des chats infectés, pouvons transmettre cette maladie à d'autres chats, à travers nos vêtements. Malheureusement, le virus est très résistant aux conditions environnementales et difficiles à détruire. Il peut demeurer contagieux pendant des années. Les désinfectants domestiques courants ne tuent pas le virus, il faut utiliser une dilution de 1:30 d'eau de Javel pour nettoyer toutes les surfaces ayant été en contact avec la maladie.

Il n'existe aucun médicament contre ce virus. Hospitalisation, traitement avec des fluides intraveineux et antibiotiques sont nécessaires pour prévenir l'infection secondaire et pour soutenir la santé du chat, pendant que son propre système immunitaire lutte contre ce virus. Mais malgré les traitements, ce ne sont pas tous les chats qui survivent.

Prévention de l'infection: la vaccination est de loin préférable et plus facile que de traiter un chat infecté. Les vaccins d'aujourd'hui sont très efficaces pour aider votre animal à se protéger contre l'infection. Une série de vaccins lorsqu'il est chaton, puis un rappel annuel lorsqu'il est adulte vont stimuler le système immunitaire du chat pour produire des anticorps protecteurs. Si l'animal entre en contact avec le virus, ces mêmes anticorps aideront votre chat à lutter avec succès contre l'infection.

Consultez votre vétérinaire pour obtenir des conseils sur un programme de vaccination adapté à votre animal.